Il est souvent difficile de faire le premier achat d'un bien immobilier.

Plusieurs scénarios peuvent se présenter avec des vendeurs présentant toutes sortes d'intentions et d'attitudes. Comment faire donc pour éviter de faire les erreurs les plus graves qui pourraient nous entraîner dans des situations catastrophiques ?

Cet article a pour objectif d'aider les personnes qui veulent se lancer dans l'achat d'un bien immobilier.

La première chose qui est très importante est l'analyse et connaitre son marché. Que veut-on dire par là ? Il s'agit de faire une étude qui peut passer par une observation afin de distinguer les bons quartiers des mauvais, les quartiers qui sont de bonne voie de développement ou non. Il est en effet nécessaire voire indispensable de savoir si le quartier dans lequel on désire s'installer a pour avenir un quartier rayonnant avec de bons voisinages ou un quartier mal fréquenté où régnera l'insécurité. Des observations plus ou moins brèves des alentours permettent de faire un constat des faits. Toujours en ce qui concerne l'étude du marché, il faut distinguer les bonnes affaires, c'est-à-dire celles qui s'écoulent très vite et celles qui ont du mal à se vendre. Ce deuxième cas peut être profiteur car il se peut que le vendeur s'y prenne mal dans sa façon de vendre le bien. Si c'est le cas, c'est l'affaire du siècle pour vous. Sinon, il se peut que le bien en question soit sujet à problèmes qui doivent être discernés lors des visites des lieux. Il s'agit alors d'un fiasco si l'achat du bien se fait quand même.

Avant de décider quoi que ce soit, il est donc indispensable de faire un état des lieux, de se renseigner auprès du voisinage et d'observer leurs biens qui sont souvent à l'image du quartier. Deuxièmement, il faut que vous soyez conscient des moyens financiers dont vous disposez et toujours prévoir un surplus mais ne pas tout dépenser dans l'achat du bien. Ce surplus servira pour les imprévus, car que nous le voulions ou non, l'imprévu existera toujours. De plus, il est conseillé de toujours marchander même si le bien dont il est question ne présente aucun défaut apparent. En tout cas, il faut toujours essayer d'obtenir le prix le plus bas possible parce que de l'argent économisé sera toujours utile plus tard. Troisièmement, il est important de veiller à bien évaluer toutes les charges qui incomberont au propriétaire comme les charges de copropriété s'il s'agit d'un appartement, faire un état général des lieux pour voir si de trop grands travaux sont à prévoir. Le prix de vente des appartements et des biens est souvent un signal fort à prendre en compte : les charges peuvent être très élevées ou bien les travaux peuvent être trop lourds à supporter. Il est vrai que la présence de travaux à effectuer dans une habitation à acheter est un atout pour faire baisser la vente de cette dernière mais il est aussi conseillé de faire attention lors de l'évaluation des travaux à entreprendre puisque les travaux engendrent toujours des dépenses et des travaux mal estimés peuvent créer un gouffre financier insurmontable.

Quatrièmement, il est primordial de revenir sur l'importance de l'emplacement. Il faut être à la fois exigeant sur la qualité du quartier mais sans pour être autant une fine bouche sinon le prix de vente du bien sera exorbitant ou bien les futurs locataires, si vous songez à faire louer votre bien plus tard, seront récalcitrants puisque le tarif de location sera lui aussi élevé à cause de son prix d'achat élevé. Le voisinage est à prendre en compte également : des usines trop bruyantes, des bars qui pourrait engendrer des problèmes de sécurité aux alentours, une autoroute trop proche qui pourrait causer des dangers aux enfants,…

Bref, beaucoup de critères qu'il faut prendre en compte et étudier longuement sans se précipiter. Cinquièmement, il serait toujours agréable si le bien à acquérir possède un élément qui le différencie, comme par exemple un jardin, pas forcément vaste mais qui peut quand même donner un plus au bien. Pour un site en bord de mer, une vue sur la mer serait également bienvenue. Sixièmement, il faut vérifier minutieusement toutes les paperasses concernant le bien en question. Cette étape est peut être la plus importante de toutes vu que l'avenir du bien est mis en question. En effet, il faut s'assurer qu'il ne fait pas objet d'hypothèque chez une banque quelconque ou bien que le vendeur ne possède pas la totalité des papiers concernant le bien. Dans le cas où nous ne savons pas trop comment nous y prendre et quels sont les documents que le vendeur devrait fournir, il est possible de consulter l'expertise d'un notaire.

Enfin, il faut faire très attention aux techniques de vente que les vendeurs essaient d'utiliser. En effet, si nous sommes approchés par une démarche individuelle c'est-à-dire que les vendeurs nous harcèlent sans cesse au téléphone sur la vente de sa maison, c'est soit personne qui ne veut pas de la maison, à cause d'un gros souci de construction et de rénovation ou de paperasse, soit c'est une escroquerie ou une arnaque pure et simple. De bons bâtiments constituent de bons investissements ne nécessitant pas un martelage et une agressivité commerciale de la sorte.

Pour résumer, l'investissement dans un bien immobilier est une étape presque inévitable pour tout le monde, que l'on soit un professionnel du métier ou un couple désireux de trouver son havre de paix. Dans tous les cas, nous sommes tous exposés à des risques et des probables arnaques, que les vendeurs n'hésiteront pas à nous tendre. La vigilance est de mise et ces quelques points cités plus hauts vont nous permettre d'éviter les embrouilles les plus importantes qui risqueraient de nous mettre dans de sacrés pétrins.